Albanie, road trip de Tirana à la riviera

by Travelwithmeyl

Été 2022, je suis à la recherche d’un pays européen différent, alliant nature, paysage et plage. Mais sans être envahie par les touristes. Alors après quelques recherches j’ai proposé à mon chéri l’Albanie. Il a été tout de suite emballé par ce pays et nous avons donc réservé nos billet direction l’Albanie pendant une semaine !

☀️ Quand partir ?

La meilleure période pour se rendre en Albanie s’étend de mai à mi-octobre. Même si forcèment les mois de juillet et août sont plus touristiques, l’Albanie est encore un pays méconnu des Français. En revanche on y a croisé énormément d’Italiens en vacances donc certains endroits restent très touristiques en été surtout au Sud du pays. 

Tirana
ciel dégagé
80%
1km/h
0%
-1°C
-1°
-1°
4°
Wed
4°
Thu
5°
Fri
5°
Sat
3°
Sun

✈️ Comment y aller ?

Pour se rendre en Albanie le plus simple est d’atterrir à Tirana. Transavia offre des vols directs depuis Paris en 2h30. Par contre il est plus compliqué de partir depuis une autre ville en France en vol direct …

🚘 Comment s'y déplacer ?

Il est tout à fait possible de faire les plus grandes villes en bus mais le reste du pays est difficilement réalisable avec celui-ci et les distances sont parfois très longues.

Nous avons opté pour la location de voiture même si c’est un trou dans le budget. On a donc pris une voiture chez AddCar pour 8 jours que nous avons payé 415€.

Faites attention en louant votre voiture de location car de nombreuses agences demandes des cartes de crédit à crédit et généralement en France notre carte de crédit est en débit. Souvent les agences vont vous facturer du coup une assurance tous risques qui peut alourdir considérablement la facture.

Autre point important, en Albanie, ont trouve peu d’autoroutes, il est donc très fréquent d’avoir peu de kilomètres et pourtant avoir un temps indiqué sur le GPS de plusieurs heures. Prévoyez donc un trajet assez long lors de vos déplacements.

🛂 Formalités sur place :

L’albanie est accessible avec votre carte d’identité ou avec votre passeport. Si vous avez un passeport je vous conseille de privilégier celui-ci car comme cela vous pourrez accéder aux bornes automatiques à votre arrivée et donc éviter certaines longues queues d’attente.

💵 Monnaie :

La monnaie officielle de l’Albanie est le Lek (1€ = 117Lek)

Vous trouverez de nombreux ATM en grande ville mais faîtes attention les frais de ces ATM sont parfois abusés (j’ai déjà vu 1050 Lek de frais). Si vous le pouvez, retirez une grosse somme d’un coup. Sinon certains d’entre vous m’ont parlé de la banque Credins Bank qui apparemment ne prends pas de frais. Malheureusement ce conseil était arrivé trop tard pour moi donc je n’ai pas pu tester l’information.

📱 Téléphone sur place :

Le plus souvent lorsqu’on part en Europe mon forfait Free prend en charge internet, sms et appel. Mais l’Albanie ne fait pas partie de l’union Européenne donc mon forfait ne fonctionne pas.

J’ai donc choisi le forfait téléphonique One, dès qu’on sort de l’aéroport on retrouve deux boutiques One et Vodafone.

Vous avez plusieurs formules de disponibles suivant le nombre de Giga internet que vous souhaitez. Personnellement j’ai pris la formule à 16OOLek soit 14€ et 10GB d’internet.

 

🤑 Budget :

La principale source de dépense se trouve dans les billets d’avion. En effet les vols étant en plein août ils étaient forcément plus chers que d’habitude. Les voitures de location sont également très chères, nous avons réservé via l’agence Add Car.

Attention beaucoup d’agences réclament une carte de crédit à crédit et non pas débit comme la plus part de nos cartes de crédit en France. Donc n’hésitez pas à demander à votre banque une carte de crédit à option crédit pour éviter des frais cachés à votre arrivée lorsque vous voudrez récupérer votre voiture de location.

On à commencé notre aventure par le nord de l’Albanie avant de descendre vers les plages de Dhermi, puis la côte Riveira albanaise avant de se diriger vers les villes classées à l’UNESCO. Un tour complet mais qui nécessite pas mal d’heures de conduite. En effet les routes ne sont que très peu goudronnées, on passe beaucoup de petites routes et de montagnes ce qui alourdit le temps de route. Prévoyez donc le coup ! 

Le Nord

On commence ce trip par la partie nord de l’Albanie, plus sauvage celle-ci est idéale pour les personnes qui adore la nature, les paysages et la randonnée.

Lac Bovilla

Situé à 1h de route de Tirana le lac Bovilla est un lac artificiel crée entre 1988 et 1996 avec un barrage de 81 mètre de hauteur sur la rivière de Tërkuza pour fournir aujourd’hui 50% des besoins en eau de la capitale. Le lac est entouré de montagnes ce qui rend vraiment l’endroit MAGIQUE !

Pour y accéder nous nous sommes garés juste au niveau du barrage les derniers kilomètres ne sont pas simples, nous avons roulé au pas car ici en Albanie l’assurance ne fonctionne pas si on est en hors-piste. Les 800 derniers mètres sont encore PIRES, nous avons terminé à pied. Il est possible de monter jusqu’au restaurant mais la dernière partie de la route est vraiment compliquée.

Une fois le chemin en terre terminé nous accédons à une partie faite en métal, construite par le restaurant (apparemment) et est donc payant (100lek par personne). Cette esplanade nous permet d’arriver au sommet afin de profiter d’une vue magnifique. Sur les derniers mètres nous devons escalader un peu puis prendre les escaliers afin d’arriver sur la dernière plateforme. Attention les personnes ayant la peur du vide: certaines parties peuvent être compliquées pour vous, mais Étienne malgré sa peur à réussi à se rendre sur place.

Une fois là-haut vous pouvez escalader un petit rocher qui vous offrira vraiment une vue a couper le souffle.

Un premier endroit à découvrir en Albanie qui m’a juste directement scotché.

Lac Koman

Le lac de Koman est aussi un lac artificiel qui a été créé entre 1979 et 1988 sur la rivière Drin, il est alimenté par les fleuves Valbona et Shala. Celui-ci est bordé de canyons et de collines ce qui rend la balade sur le lac vraiment sympa. Vous pouvez partir depuis la ville de Koman plusieurs bateaux proposent des balades mais la route depuis Tirana est longue et compliquée. Si vous souhaitez couper la poire en deux vous pouvez partir depuis Shkoder il restera 1h30 de route mais attention celle-ci est vraiment compliquée.

Le mieux, à mon sens, est de partir en tour organisé depuis Shkoder et choisir le tour pour Lumi I Shales comme ça vous faites d’une pierre deux coups !

Lumi I Shales

Surnommé la Thaïlande de l’Albanie, l’endroit est juste splendide, une parenthèse enchantée.

Nous nous y sommes rendus depuis Shkoder en passant par une agence qui nous a pris 15€ par personne. J’ai trouvé l’agence sur Instagram, il y en a pleins qui proposent le trajet. Je ne vais pas forcément conseiller la nôtre car le service était moyen, nous devions prendre un mini bus et on s’est retrouvé avec une voiture type espace sans ceinture et sans clim mais également sans possibilités d’ouvrir les fenêtres c’est seulement le conducteur qui peut en ouvrir certaines, enfin rien de fou pour la conseiller plus qu’une autre.

Après donc 1h30 de route nous arrivons à Koman, on passe un tunnel et c’est ici qu’on prend un bateau pour se balader sur le lac afin d’arriver à notre destination finale.

Après une heure de trajet, il est 11h00 et nous passons un dernier canyon et finissons par accoster au PARADIS. La couleur de l’eau est juste merveilleuse, le contraste de l’eau, la végétation, la pierre blanche rend le lieu encore plus grandiose.

Sur place vous pouvez louer des transats pour 500lek la journée, il est aussi possible de manger, pas mal de petits endroits sont disponibles. De plus, vous trouverez également un restaurant qui propose des plats uniques. Vous choisissez juste entre viande ou poisson, il faudra compter 10€ par personne.

La journée est libre on peut se baigner mais attention l’eau est à 12 degrés, on peut se poser, se reposer, profiter enfin vous faites ce que vous voulez jusqu’à 15h30, l’heure à laquelle le bateau retour repart vers la ville de Koman.

Franchement même si c’est très long pour s’y rendre je trouve que ça vaut tellement le coup j’ai passé l’une de mes plus belles journées des vacances !

C’est tout ce que nous avons fait au Nord, cette région est assez difficile d’accès sans 4×4 du coup avec notre petite citadine c’était compliqué, puis on avait aussi qu’une semaine donc il fallait faire un choix. On s’est dit également qu’on profitera du Nord de l’Albanie lorsqu’on ira visiter le Monténégro

Le Sud

Après cette escapade dans le Nord, nous sommes redescendus vers le sud. On ne s’est pas arrêté, ni à Durres ni à Vlorë. Nous voulions aller sur l’île de Kombetar mais les départs ne sont possibles que le matin et avec les nombreuses heures de route que nous avions avant d’arriver à Vlorë il était déjà trop tard.

Dhermi et Hermi

On a passé quelques jours dans cette région de l’Albanie et au programme c’était plusieurs petites plages plutôt bien sympas.

Gjipe beach et canyon :

Vous avez deux façons de vous rendre sur cette plage, par la mer ou à pied.

Vous pouvez payer un petit bateau pour vous y rendre et voir avec lui pour venir vous rechercher ou alors vous pouvez vous garer ici et finir à pied. Il faudra compter trente minutes de marche pour vous rendre sur la plage. Le chemin n’est pas compliqué mais il y a quasiment pas d’ombre donc prévoyez casquette et crème solaire.

Derrière la plage on retrouve un canyon très impressionnant creusé par la mer ionienne, il est long de 800 mètres et une largeur de 10 à 20 mètres.

Plazhi me Shpella :

Juste à côté de Gjipe vous pouvez vous rendre à la cave des pigeons. On y a été par bateau lors d’une sortie qui propose de voir la cave des pirates la plage Gjipe et enfin un stop à la cave aux pigeons. Sauf que si c’était à refaire je ne ferais pas du tout cette activité. Pour vous rendre sur cette plage la meilleure solution et surtout la plus économique c’est de louer un kayak depuis la plage de Gjipe et d’y aller en pagayant. Vous serez totalement libres d’y rester le temps que vous voulez.

Vous pouvez louer des transats si vous souhaitez pour 1500Leek, par contre si vous voulez y rester la journée, prévoyez le coup et venez avec un casse-croute car à part quelques boissons il n’est pas possible d’acheter de la nourriture sur place.

Gjiri i Akuariumit :

La Plage de l’aquarium, cette petite crique se trouve une fois de plus à 30 minutes de marche. La marche n’est pas très compliquée certaines parties sont à l’ombre en fin de journée et le chemin est facile à trouver. Nous nous sommes garés sur la route peu avant le petit pont, vous pouvez continuer un peu avec votre voiture mais les places plus loin sont réservées aux habitants dont certains qui peuvent devenir assez virulants si vous vous garez dans leur propriété. L’endroit est plutôt bien indiqué donc je vous recommande vraiment cet endroit trouver une petite crique comme ça c’est tout ce que j’aime. Vous me connaissez, les longues plages touristiques ce n’est pas vraiment mon truc.

Lambjano Bay :

Une crique beaucoup plus compliquée d’accès que tout le reste. Située en bas d’un chemin en zig-zag et en descente ce lieu se mérite. Mais une fois arrivés, on retrouve une plage de pierre blanche et d’une eau d’une couleur bleue magnifique. Le chemin est une route de poussière et de pierres avec d’énormes trous. Impossible de faire en en voiture mais même en 4×4 ont en a vu des personnes bloquées donc faites-le à pied c’est préférable. Si vous ne voulez pas vous garer au même endroit que moi car ce point est assez loin vous pouvez tenter en voiture, à mi-chemin avant la grande descente vous pouvez vous garer s’il y a de la place.

Pour vous garez au même endroit que moi cliquez juste ici 

Château de Palermo :

Sur le chemin nous nous sommes arrêtés au château de Palermo. Il se trouve sur une presqu’île avec une petite plage qui la relie à la terre ferme. Vous pouvez visiter le château si vous le souhaitez ou encore profiter sur le banc de sable qui relie le château à la terre ferme.

La riviera d’Albanie

La riviera Albanaise est un peu notre riviera française : des grandes villes avec de nombreux restaurants et bars, des plages bondées de transats, de la mer d’un bleu incroyable. Chaque année elle attire de nombreux touristes. C’est d’ailleurs ici qu’on en a croisé le plus et même si ce n’est pas le genre d’endroits que j’apprécie cela restait néanmoins un incontournable de l’Albanie.

Shpella e Pellumbave :

On commence par la plage Shpella e Pellumbave. Très réputée elle peut vite être remplie en pleine saison. Pour y accéder vous pouvez vous garer avant le chemin en cailloux, tenter de vous rendre au parking situé juste un peu avant la plage ou descendre encore pour vraiment vous y mettre au plus proche, mais attention le chemin est compliqué, on s’est garé juste avant le premier parking payant.

Une fois garé il vous restera plusieurs escaliers à descendre avant d’arriver sur la plage.

Une fois sur place vous avez une partie de la plage remplie de transat et de parasol pour 1500t. Sur une autre partie vous pourrez y déposer votre serviette gratuitement.

Si vous le voulez, vous avez un bar et restaurant sur la plage, les mets ne sont apparemment pas très bons mais ça dépanne bien si vous y êtes à l’heure de déjeuner.

Ksamil Island

On continue vers Ksamil, cette île est un peu le Saint Tropez français, le Tulum Mexicain enfin vous avez compris l’ambiance quoi. Ce n’est pas forcement ce qu’on apprécie, les plages sont toutes privées quasiment, bondées en plein été, on ne voit quasiment pas la couleur de l’eau tellement celle-ci est remplie.

Pour ceux qui aiment la fête et les endroits où ça bouge la nuit vous êtes à la bonne place !

Nous y sommes allés pour les îles Ksamil.

Elles se trouvent très proche de la ville, certaines sont même accessibles à la nage depuis la mer. Mais si vous n’êtes pas à l’aise avec l’eau vous pouvez y accéder en louant un pédalo, comptez 1000lek par heure. Vous pouvez aussi demander à un bateau de vous y emmener et de revenir vous chercher, comptez 15€ par personne aller-retour.

Les îles sont très vites prise d’assaut en été donc essayez de vous y rendre tôt afin de vous retrouver au calme, seul et pas entouré de nombreux touristes et de nombreux pédalos.

Les îles sont vraiment magnifiques je vous conseille de les faire mais vraiment le matin, le reste du temps c’est invivable…

Blue Eyes

Situé à moins d’une heure de route, c’est un incontournable du sud de l’Albanie. Une fois garé au parking il vous restera une vingtaine de minutes de marche avant d’arriver au Blue Eyes. Une fois sur place la couleur de l’eau est vraiment incroyable, mais attention il est interdit de se baigner directement dans le Blue Eyes, il faudra aller à l’opposé près du restaurant pour tenter de vous y baigner, je dis tenter car celle-ci est très froide environ 10 degrés toutes l’année.

Les villages classés à l’UNESCO

On termine la visite de l’Albanie par les petits villages très charmants classés à l’UNESCO

Gjirokaster

Gros coup de coeur pour cette ville, les ruelles colorées, le château qui domine la ville avec sa tour et son horloge, les petites boutiques de souvenirs. J’ai vite compris pourquoi cette ville est classée à l’UNESCO. Vous avez la possibilité de visiter le château si vous le souhaitez, l’entrée coûte 3€ par personne. Il y a pleins de petits restaurants, de marchands de glaces, de petits cafés, enfin bref une ville que je recommande fortement.

Si vous souhaitez y passer la nuit c’est aussi possible. De notre côté, nous avons eu un coup de coeur pour un hôtel situé à une quarantaine minutes de route. L’endroit s’appelle Bujtina Maria. Un endroit calme, ou on mange merveilleusement bien, avec un accueil magique et une vue splendide. Je ne peux que recommander cet endroit.

Berat

La petite ville de Berat est tellement mignonne. Elle m’a même rappelé un petit peu la Cappadoce, les ruelles sont magnifiques, l’ambiance est si agréable. C’est vraiment très différent de la riviera Albanaise et c’est une parenthèse qui nous a fait vraiment du bien après l’euphorie des côtes albanaise. Dans cette ville, ami parisien vous retrouverez quelque chose de familier ! Nos bus, en effet la ville a racheté de nombreux bus parisien qui déambulent dans les rues, parfois même le nom des lignes y est encore inscrit ou des publicités françaises c’est très atypique pour le coup ! 

Le château de Berat domine la ville de Berat et date du XIIIeme siècle. On peut y loger mais sachez que cela n’est pas forcément le plus pratique. Ce point est juste le meilleur endroit de la ville pour profiter du coucher du soleil.

Idée d'itinéraire d'une semaine

Nous avons donc découvert l’Albanie pendant une semaine, ce pays est très étonnant, entre montagnes, lacs, villages et mer d’un bleu turquoise nous en avons pris pleins les yeux tous les jours et ce pays mérite vraiment le détour. Si vous hésitiez encore, n’hésitez plus et réservez vos billets pour l’Albanie !

Et n’hésitez pas à me dire si cet article vous a aider pour votre voyage en Albanie !

You may also like

Leave a Comment